Quelles mesures d’urgence ma ville doit-elle prendre en matière d’économies d’énergie? 

Regards croisés sur la frugalité énergétique


Partout en Europe, les municipalités subissent les conséquences de la crise énergétique et s’efforcent à fournir des services abordables à leurs citoyens tout en étant contraints aux budgets publics limités. Les plus réactives d’entre elles ont lancé des initiatives de réduction de la demande pour freiner la consommation d’énergie, dans le but d’atténuer les prix et les risques de pénurie. Nous avons donné la parole à des experts qui ont lancé des initiatives locales pour contrer la militarisation de l’approvisionnement énergétique en provenance de Russie. Lors d’un récent webinaire, ils ont expliqué comment ils ont réussi à faire face à la fois à la crise géopolitique et à l’urgence climatique, grâce à de nouvelles pratiques d’économie d’énergie applicables en milieu urbain. 

Les trois experts, avec leurs réalités et leurs expériences très différentes, ont enrichi le webinaire qui s’est tenu le mercredi 15 juin, intitulé « Villes frugales et (autosuffisantes), de gré ou de force ». Il s’agissait du premier d’une série de webinaires exploratoires lancés par Energy Cities sur le thème de son hub « Des économies locales économes en ressources et socialement justes ». 

Julie Purdue, Responsable de mission pour la transition écologique de la ville de Lyon 

Les grandes villes peuvent réaliser des économies d’énergie importantes en exploitant les diverses compétences et propriétés municipales. Le recalibrage des températures à l’intérieur d’un bâtiment, la gestion de l’éclairage et les campagnes de sensibilisation ne sont que la partie émergée de l’iceberg du travail complet mené par Lyon. Ceci a permis à la municipalité de baisser sa dépendance au gaz russe à 15 %. Dans l’avenir, Lyon prévoit de revoir les mesures d’économie d’énergie pour aller au-delà du mode « crise » et réorganiser les modes de consommation dans les limites de notre planète. 

Todor Tonev, Conseiller Energie à la Ville de Sredets (Bulgarie)

Il est fondamental de réaliser un audit énergétique efficace qui fixe les domaines prioritaires pour intervenir rapidement. En identifiant les potentiels d’économie d’énergie dans le système d’éclairage municipal, la municipalité bulgare a fait preuve d’ingéniosité en touchant à tous les aspects de celui-ci : excès (en recalibrant le temps de fonctionnement), intensité (en réajustant la tension) et technologie (en passant aux ampoules LED). Ces mesures ont permis d’économiser 10 % d’électricité et 500 tCO2 par an. Sredets, une ville de 3 000 habitants, démontre véritablement que l’efficacité de la gestion locale des crises n’est pas une question de taille, mais de capacité et de volonté d’agir. 

Lydia Korinek, Conseillère politique au ZOE Institute for Future-fit Economies  

Co-autrice de la récente publication intitulée « Demand-side solutions to deal with energy shortages », Lydia Korinek a mis en évidence les lacunes cruciales des cadres politiques européens et nationaux en matière de climat : ils ne prévoient pas d’éléments permettant de réduire la demande d’énergie au niveau comportemental et opérationnel, sans mise à niveau technologique. D’un point de vue macroéconomique, l’auteure a attiré l’attention sur la manière dont les initiatives de sobriété énergétique menées par des particuliers, des entreprises ou des autorités publiques peuvent atténuer la hausse des prix des entreprises énergétiques et réduire les factures liées à la partie de la consommation que nous ne pouvons pas éviter. Plus optimiste encore, les mesures de sobriété ne sont pas nécessairement synonymes de perte de bien-être. Elles peuvent également avoir un impact positif, à condition que les initiatives soient bien communiquées aux citoyens et qu’elles soient soutenues par la participation du public. 

Le débat avec l’audience qui a suivi a permis de comprendre comment les initiatives d’économie d’énergie, ancrées dans le discours de la sobriété, peuvent soulager les municipalités de dépenses publiques peu durables et atténuer la pauvreté énergétique qui se multiplient en Europe. Réduire la dépendance à l’égard des fournisseurs autocratiques étrangers et atténuer les tensions socio-économiques découlant du gaspillage et de la surconsommation des ressources ne concerne pas que le domaine de l’énergie. Cela implique une restructuration économique plus globale, centrée sur les personnes et les chaînes de valeur locales. 

Ce webinar était le premier des sept webinaires consacrés au thème de la suffisance. Ce Hub va explorer les modèles de production et de consommation qui sont en accord avec la capacité de notre planète à régénérer les ressources. Nous allons vous donner les clés pour mieux comprendre comment nous pouvons placer les villes et les citoyens au centre de nos débats et de nos actions, tout en envisageant les environnements urbains comme des paysages régénérateurs pour des économies locales plus résilientes et plus robustes.

Le replay du webinar (en anglais) du 15 juin 2022

Notez dès à présent la dates des prochains webinaires:

22 septembre sur la question “Comment pouvons-nous rendre la sobriété désirable? Un changement dans les cultures et les organisations” 

Octobre: Rejoignez-nous pour discuter de comment adopter des nouveaux comportements plus durables pour arriver à un niveau de bien-être qui ne pénalise personne.  

@Cet article a été écrit par Fausto Zaccaro et Miriam Eisermann.