Décarbonation des villes : priorité aux ressources locales

Les stratégies de chaleur et de froid ont un rôle clé à jouer


La semaine dernière s’est tenue notre dernière conférence sur le projet Hotmaps. L’événement s’est déroulé exclusivement en ligne afin d’éviter tout risque sanitaire mais différentes séances plénières et parallèles l’ont rendu plus vivant et stimulant pour les participants. Environ 70 personnes ont suivi l’événement d’un bout à l’autre.

Après un bref mot de bienvenue, Lukas Kranzl (chef de projet Hotmaps pour l’Université Technique de Vienne) a présenté la boîte à outils et expliqué comment les différentes parties prenantes impliquées dans la planification de la chaleur et du froid peuvent l’exploiter dans leur travail au quotidien :

  • Urbanistes :  comme outil de prise de décision fondé sur les données ; comme soutien au développement de plans d’action en faveur de l’énergie durable et aux échanges avec les parties prenantes, permettant ainsi d’accélérer le processus ;
  • Consultants : comme source de données ouvertes et de codes sources réutilisables pour vos propres outils ; comme outil de calcul pour des études auprès de vos clients, et comme moyen de faciliter le travail à l’étranger car les données couvrent l’UE28 ;
  • Fournisseurs :  comme outil pour identifier des zones d’intérêt potentielles pour des projets et pour mener facilement des études préparatoires à l’attention des prospects ; comme plateforme pour partager des données communes avec les parties prenantes ;
  • Chercheurs : comme source de données et de méthodes pour produire du savoir et comme plateforme de développement pour des projets futurs.
La ville de Francfort – Hotmaps.eu

La première série de séances parallèles s’est déroulée sous forme de questions/réponses : les participants ont pu en apprendre plus sur les stratégies de chaleur et de froid locales développées grâce à Hotmaps par les zones pilotes européennes engagées dans le projet, également signataires de la Convention des Maires pour le Climat et l’Énergie. Ils ont aussi obtenu des informations détaillées sur le processus de collecte de données pour créer la base de données de Hotmaps.

La séance plénière sur le thème des villes zéro carbone a été animée par Judith Neyer de Urban Innovation Vienna. Paul Fay, Energy Manager de la municipalité de Francfort, a présenté les objectifs et la stratégie de sa ville. Le plan directeur de Francfort vise à réduire la demande en énergie de 50 % et de devenir neutre en carbone d’ici 2050. Afin de se débarrasser des énergies fossiles, Francfort entend étendre son réseau de chaleur urbain et accroître l’utilisation de chaleur de récupération (par exemple, des centres de données). Grâce à la boîte à outils Hotmaps, la ville a découvert que c’était le mode d’intervention le moins coûteux pour elle. Produire de la chaleur renouvelable semble être moins coûteux qu’une rénovation profonde des bâtiments, malgré le fait que 75 % du bâti existant devra être rénové. Cependant, un problème perdure : satisfaire le pic de demande de chaleur en hiver. En effet, satisfaire le pic de demande de chaleur sans les énergies fossiles reste un défi ! L’inertie thermique et les énergies bas carbone pourraient offrir des solutions en la matière.

« Créer des exemples positifs de chaleur renouvelable est crucial pour la réussite de la transition de la chaleur. […] Hotmaps pourrait permettre aux habitants d’une zone définie d’offrir des idées pour les choix et les circonstances stratégiques auxquels font face les urbanistes. Cela aidera à trouver un terrain d’entente dans une phase ultérieure du processus. »

Els Struiving, Paddepoel Energiek

Els Struiving a présenté le projet d’énergie lancé par les habitants du quartier Paddepoel à Groningue (Pays-Bas), une grande réussite. Cette zone a été particulièrement touchée par les secousses provoquées par l’extraction de gaz naturel. En 2016, elle avait lancé la communauté d’énergie renouvelable Paddepoel Energiek et, avec des organisations partenaires, avait créé Buurtwarmte (« Chaleur de quartier ») pour fournir pas moins de 500 foyers en chaleur renouvelable et locale !

Lisez l’article en intégralité et découvrez toutes les présentations sur le site du projet Hotmaps !

À propos

Date de publication

13 juillet 2020