L’alimentation au cœur des villes et des familles

Du défi à alimentation positive au jardin sur les toits : tour d’horizon des villes qui font de l’alimentation une priorité


Réduire le gaspillage alimentaire, diminuer son empreinte carbone, cultiver localement, développer les projets inclusifs et sociaux, l’alimentation touche tous ces domaines. En France et en Europe, elle est au cœur des préoccupations locales.

Défi Familles à Alimentation Positive relevé à Nantes métropole

Le défi Familles A Alimentation Positive est inspiré du défi Familles A Énergie Positive. Son objectif, démontrer de manière conviviale que l’on peut avoir une alimentation savoureuse, bio et locale, sans augmenter son budget alimentaire !

Nantes Métropole renouvelle pour la 3ème année le défi à Alimentation positive avec une vingtaine de de foyers du territoire qui se sont lancés dans l’aventure. Durant toute la durée du défi, des temps ont été organisés : avec un nouveau format cette année.

  • Un temps fort par mois visite de ferme en agriculture biologique, l’intervention d’une diététicienne pour concocter des menus bio et peu cher, des ateliers culinaires pour confectionner ensemble des plats bio locaux en respectant la saisonnalité et des repas partagés.
  • Un super challenge par semaine pour augmenter sa consommation de fruits et légumes, découvrir une nouvelle manière de cuisiner tel ou tel légumes ou encore organiser au mieux ses achats, sa cuisine, ses repas…
https://www.foyersaalimentationpositive.fr

L’objectif de tels défis est que les participants portent plus attention à l’origine des matières premières des produits, qu’ils limitent les emballages en achetant plus de produits en vrac, qu’ils s’intéressent à la manière dont sont produits les aliments, qu’ils achètent plus de produits de saison, et qu’ils n’achètent pas tout à fait les mêmes types de produits qu’auparavant.

Avec l’ambition de faire changer les habitudes alimentaires et qu’elles s’ancrent dans la durée.

The cool food revolution, un défi franco-britannique

Le projet cool food challenge soutient la transition vers une économie sobre en carbone, son objectif est de réduire les émissions de CO2 d’au moins 1300 ménages de la zone Manche, pour un total de 153 tonnes sur 2 ans.  

Cool Food motive les citoyens à faire des choix intelligents et durables concernant les aliments qu’ils consomment. L’initiative réunit des experts des secteurs de l’alimentation, de la nutrition et de l’environnement afin de fournir aux participants des informations sur la façon dont même les plus petits changements dans notre régime alimentaire peuvent contribuer à créer une planète plus saine.

Un outil de comptage permet de s’engager à prendre une habitude alimentaire à faible émission de carbone, comme essayer des repas végétariens, ne pas consommer de produits laitiers, acheter des produits locaux ou réduire les déchets alimentaires. Pour chaque engagement pris, l’application fournit les gains individuels en carbone et financiers sur une année, en temps réel.

La plateforme permet de trouver des événements proches des participants et de participer à des défis en ligne et l’outil de calcul affiche le nombre de personnes engagées dans chaque challenge.

Barcelone cultive les toits et l’inclusion

Malgré la forte densité de la ville de Barcelone, l’agriculture urbaine a réussi à trouver sa place sur les toits désaffectés des bâtiments municipaux et des écoles. Tout en développant une agriculture locale, la ville a associé des organisations de personnes handicapées pour cultiver ces nouvelles parcelles.

Le projet « The Rooftop Garden » favorise l’inclusion sociale, l’autonomie et l’apprentissage des personnes handicapées dans le domaine de l’horticulture, ainsi que l’augmentation des espaces verts dans la ville et la consommation d’aliments biologiques et locaux.

Le projet a débuté en 2016 avec un essai de potager hydroponique et à la participation de trois centres de personnes ayant un handicap intellectuel à Barcelone.

Huit nouveaux potagers ont ensuite été crées dans différents quartiers de la ville intégrant toujours de nouveaux profils de personnes handicapées souffrant de troubles mentaux ou de handicaps physiques.

Avec ce projet, Barcelone promeut des valeurs de durabilité environnementale, sociale et économique.

À propos

Date de publication

14 juillet 2021