#NewEuropeanBauhaus « Construire des lieux inclusifs, durables et esthétiques où vivre ensemble après la pandémie »

Edito politique par Claire Roumet


Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler de ce qui va se passer dans les jours qui viennent plutôt que des faits marquants du mois passé.

Le 21 avril, les membres d’Energy Cities débattront avec la Co-Présidente du Club de Rome de son récent rapport proposant d’utiliser le Pacte Vert européen pour une réelle transformation de nos économies. Ce rapport, publié en octobre 2020, établit une véritable feuille de route pour les plans de relance.

Devant la rapidité des changements nécessaires, devant l’imprévisibilité des chocs à venir, comme celui auquel nous faisons face aujourd’hui, nous avons clairement besoin de plus d’agilité et d’une nouvelle boussole pour orienter les politiques. Energy Cities souhaite approfondir sa vision, transcrire sa mission dans ce nouveau contexte pour mieux s’orienter dans la décennie qui vient. C’est pourquoi Sandrine Dixson Declève, du Club de Rome, en dialogue avec plusieurs villes membres, nous aidera à redéfinir nos priorités d’action.

L’énergie reste le nerf de la guerre, dans le sens où ce sont bien les énergies fossiles et fissiles qui façonnent nos paysages, nos villes, nos modes de vie. Mais pour transformer les économies locales, et l’énergie qu’elles dévorent, il faut utiliser plus d’un levier : toutes les ressources doivent être préservées, régénérées. Pour mieux capter les interactions entre l’énergie et les ressources structurantes que sont les matériaux, l’alimentation et l’espace public, il faut développer une approche aux interdépendances. Nous devons travailler sur les écosystèmes locaux et dépasser une approche sectorielle centrée uniquement sur l’énergie. C’est dans ce sens que nous avons conclu un partenariat stratégique avec ACR+, l’Association des Cités et Régions pour la gestion durable des Ressources, pour renforcer les synergies entre secteur et unir nos forces. Premier partenariat d’une série qui renforcera notre expertise collective et ouvrira de nouvelles opportunités pour nos membres.

La Présidente de la Commission européenne vient de lancer une initiative hybride, un OVNI institutionnel et politique : le #NewEuropeanBauhaus, partant du constat que nous partageons : il est temps de repenser les lieux où l’on vit, comment l’on y vit, et qui y a accès pour transformer nos sociétés. Et c’est parce qu’il n’y a pas une seule réponse, mais de multiples possibles, autant finalement que de lieux, que réinventer les espaces publics commence par lancer des « conversations » locales.

J’ai assisté à l’une d’elles, organisée par le Maire de Séville. Il était frappant d’entendre tant de contributions et d’idées qui sortent d’un cadre purement institutionnel ! Avoir des questions très ouvertes, avec un cadre commun pour en discuter est porteur non seulement de sens, mais de possibles récits communs pour le futur. Il n’y a pas de petites ou grandes villes, d’expert·e·s ou d’élu·e·s ; mais des habitant·e·s qui partagent un espace de vie et cherchent à en définir un futur désirable. C’est assez inédit pour être noté (même si la tendance aux programmes intersectoriels se renforce, comme ce programme expérimental de l’ADEME en région Ile de France), et pour encourager tous nos membres à participer activement à cette conversation.

Mais il faut que les institutions européennes soient prêtes à en tirer les conséquences, c’est-à-dire à revoir toutes les lignes budgétaires, toutes les politiques comme des soutiens réels à faire advenir ces visions partagées. Et quand on voit la récente évaluation des plans de relance nationaux faites par le réseau CAN Europe, force est de constater que le changement doit être drastique car pour l’instant, les projets qui sont censés être soutenus sont loin, bien trop loin, d’une approche systémique, multi-sectorielle, réellement transformative.

Je vous donne rendez-vous le 21 avril au matin pour en discuter, avant que nous n’organisions de multiples conversations pour l’objectif du #NewEuropeanBauhaus « Construire des lieux inclusifs, durables et esthétiques où vivre ensemble après la pandémie » !

À propos

Auteur

Claire Roumet

Date de publication

15 avril 2021