Nous croyons en l’Europe plus que jamais #StandWithUkraine


À propos

Date de publication

01 mars 2022

La guerre en Ukraine fait rage et nous avons plusieurs villes membres dans ce pays. Ces derniers jours, nous avons pris des nouvelles de nos partenaires. Passé le choc, c’est la colère et la détermination que nous entendons dans leurs témoignages. Le Conseil d’Administration d’Energy Cities a, dès jeudi dernier, envoyé un message de soutien à ses pairs.

Nombre de nos villes membres nous ont demandé comment aider.

[cette section est régulièrement mise à jour afin d’inclure d’autres façons dont les villes peuvent aider].

Les besoins les plus pressants qui nous ont été exprimés sont des équipements de protection (casques, gilets) qu’il est déjà difficile de se procurer en nombre. Nous avons demandé à nos partenaires quelles associations fiables il est possible de soutenir. En voici une liste non exhaustive :[cette section est régulièrement mise à jour afin d’inclure d’autres façons dont les villes peuvent aider].Les besoins les plus pressants qui nous ont été exprimés sont des équipements de protection (casques, gilets) qu’il est déjà difficile de se procurer en nombre. Nous avons demandé à nos partenaires quelles associations fiables il est possible de soutenir. En voici une liste non exhaustive :

Nous savons aussi que plusieurs des villes membres du réseau participent déjà à cet élan de solidarité et organisent des collectes, notamment de médicaments et matériel de protection.

Le Centre d’Information et de Soutien pour les régions et les villes du Comité Européen des Régions offre des informations sur les droits et les fonds, ainsi que sur les possibilités de soutien et de défense des intérêts. Ils ont lancé une initiative visant à faire correspondre les besoins aux offres de soutien des autorités locales et régionales. En particulier, grâce à cette enquête, les villes de l’UE peuvent dire ce qu’elles peuvent faire pour aider, notamment accueillir les réfugiés.

Nous porterons la voix des villes ukrainiennes et des villes limitrophes qui accueillent les réfugié·es.

Nous mettons en contact les villes avec des journalistes. Des interviews sont déjà prévues. Nous mettons tout en œuvre pour porter leurs voix à travers les moyens de notre réseau !

Voici un message de notre ville membre Mariupol, qui subit actuellement une catastrophe humanitaire [traduction par Energy Cities].

« La ville de Mariupol a besoin d’aide de toute urgence.

En résultat de l’agression militaire de la Russie le 24 février à 5 heures du matin, les villes, villages et petites communautés ukrainiennes sont sous le feu constant de l’artillerie et des frappes aériennes des troupes militaires russes.

Mariupol, une ville ukrainienne paisible de 550 000 habitant(e)s, déjà victime de bombardements par l’armée russe en 2015 qui ont tué 30 civils, endure à nouveau 7 ans après les pilonnages et bombardements des mêmes troupes du même pays. Des dizaines de civils ont été tués, dont des enfants. Des milliers d’habitant(e)s de la ville et de ses environs ont été évacué(e)s.

Nous avons besoin de votre aide.

La municipalité de Mariupol a ouvert des comptes dédiés à la collecte de dons pour les besoins humanitaires urgents des victimes de cette agression russe.

Les informations sur la collecte et l’utilisation des fonds seront fournies sur la chaîne Telegram officielle de la ville : https://t.me/mariupolrada.

Le Maire de la Ville va personnellement contrôler l’utilisation des dons. »

La réponse de l’Union européenne est sans appel

Pour la première fois, l’UE va fournir des armes à un pays en guerre et a d’ores et déjà activé de nombreuses sanctions économiques.

Nous sommes déterminé·es à continuer de faire vivre la démocratie et la coopération décentralisée, grâce aux membres de notre réseau. Nous sommes solidaires de l’Ukraine. Nous croyons en l’Europe plus que jamais.

Claire, et toute l’équipe d’Energy Cities.