Blockchain et transition énergétique

Quels enjeux pour les villes ?


L’objectif de cette note exploratoire est de dessiner les premiers contours de l’utilisation expérimentale des blockchains pour l’énergie au niveau local : dans quelle mesure les blockchains peuvent-elles impacter la transition énergétique des villes ?
Comment les villes et leurs habitants pourraient-ils, grâce à cette technologie, devenir producteur d’énergie et consommer tout ou partie de cette même énergie ?

HYPERLEDGER

Hyperledger est une initiative open-source, qui est menée par la fondation Linux en partenariat avec des acteurs industriels de taille importante comme IBM, Cisco, Intel, JP Morgan, SAP etc. Hyperledger vise à renforcer l’utilisation de la blockchain dans des industries différentes, et travaille pour cela avec des industries comme par exemple l’internet des objets (Internet of Things), la finance, la gestion de la chaine d’approvisionnement, le secteur IT et d’autres acteurs.

ETHEREUM

Ethereum est une initiative open-source, qui a été développée par la fondation suisse Ethereum Foundation. Cette initiative utilise sa propre monnaie virtuelle, appelée Ether. Ether est la monnaie virtuelle la plus utilisée après le bitcoin.Le principe de la plateforme Ethereum est que sa blockchain est publique et ouverte à tout le monde. Elle peut être perçue comme une machine virtuelle (Virtual Machine) : son objectif est de fournir tous les services d’un ordinateur à distance, à l’image d’un cloud qui serait distribué.

CONCLUSION

Il est assez complexe de décrire précisément les perspectives tangibles pour les collectivités locales à utiliser la blockchain car, on l’a vu, les applications dans l’énergie en sont au stade de l’expérimentation ou du pilote. D’ailleurs ces initiatives parfois peuvent être pensées exclusivement « techno-centrées » oubliant que la Blockchain est un moyen et non une fin en soi.

À propos

Année de publication

2018

Télécharger

français english