Rapport sur les énergies renouvelables dans les villes : Un incroyable potentiel inexploité

Le tout premier rapport mondial sur les renouvelales dans les villes révèle que 10 000 villes ont adopté des objectifs de réduction des émissions de CO2.


Les villes représentent 2/3 de la demande en énergie mondiale et sont responsables d’environ 75% des émissions de CO2. Plus de la moitié de la population mondiale vit dans des villes, et l’urbanisation rapide couplée à la croissance démographique font augmenter la demande en énergie au niveau local.

Les économies basées sur les énergies fossiles rendent difficile pour les gouvernements nationaux de faire du climat une priorité, ce qui aboutit à de grandes difficultés au niveau mondial pour respecter l’Accord de Paris. Les villes n’ont pas d’autre choix que de se saisir elles-mêmes du défi de l’action climatique.

Rana Adib, Secrétaire générale de REN21

L’énergie renouvelable offre des opportunités aux villes d’améliorer la santé et la qualité de vie de leurs citoyen·ne·s. En réduisant leur dépendance aux énergies fossiles, et en adoptant une infrastructure basée sur les renouvelables, les villes peuvent améliorer la qualité de l’air, accroitre le développement économique, créer des emplois locaux et augmenter leur résilience aux impacts du changement climatique.

Le rapport « Renewables in Cities Global Status » montre à la fois l’incroyable potentiel inexploité en matière de production d’énergie dans les villes, et le manque de vision, de planification et d’outils d’assistance proposés par les législations nationales dans la grande majorité du globe. C’est donc un outil précieux pour identifier les failles en matière d’action politique et inspirer les gouvernements.

Claire Roumet, Energy Cities.

Découvrez le Renewables in Cities Global Status Report sur le site web de REN21.

À propos

Date de publication

27 novembre 2019