Seriez-vous prêt.e à abandonner votre voiture ?

Retours et évaluation de l'opération "Je plaque ma caisse" à Grenoble


Fin 2017, pendant plusieurs mois, plus de 200 grenoblois.es ont participé à l’opération « Je plaque ma caisse »menée conjointement avec le Syndicat Mixte des Mobilités de l’Aire Grenobloise (SMMAG), l’Ademe, Indiggo, l’Université, l’Agence locale de l’énergie et du climat de Grenoble et d’autres prestataires locaux (métrovélo, citiz..)      

Retours et évaluation de cette opération

La mobilité est une thématique importante au cœur de Grenoble, après une opération « deux mois sans ma voiture » où les participant.e.s étaient invité.e.s à remettre les clés de leur véhicule, le syndicat mixte des transports de l’agglomération a lancé cette nouvelle opération.

Je plaque ma caisse”, a débuté en septembre 2017, et avait pour but d’améliorer la qualité de l’air en incitant à la réduction de l’usage des véhicules les plus polluants. 

Sa particularité est de proposer un dispositif d’accompagnement individualisé à grande échelle tout en s’adaptant aux besoins de chaque usager possédant un véhicule Crit’Air 4, 5 (La vignette Crit’Air indique le niveau de pollution d’un véhicule en fonction de son année de mise en circulation et du type de carburant utilisé) ou non classé et faisant parti de l’agglomération grenobloise. L’objectif de départ était d’accompagner plus de 1000 automobilistes dans une démarche de réduction de l’usage de leur véhicule.

Concrètement, les participant.e.s, une fois leur inscription validée, se voient convié.e.s à une séance de conseil personnalisé au cours de laquelle, les automobilistes sont orientés pour choisir :

  • Un engagement parmi trois niveaux entre « je freine », « je fais une pause » ou « je coupe le contact »
  • Une offre de services de mobilité à tester : transport en commun, vélo ou citiz

Tout au long de l’opération, le ou la participant.e est accompagné.e par le même conseiller en mobilité. 

Après un mois de test, les participant.e.s retrouvaient leur conseiller pour évaluer cette première phase, adapter si besoin l’offre de mobilité et ils pouvaient prolonger l’expérience pour 3 mois. Alors que la prise en charge était complète le premier mois, pour cette deuxième phase, elle variait en fonction du niveau d’engagement des participant.e.s.

Une dernière rencontre a permis de faire un bilan sur le ressenti des participant.e.s.

Le profil type des participant.e.s est celui d’un.e habitant.e de Grenoble, actif et plutôt jeune, avec une voiture qui roule peu (moins de 9000 km/an). La moitié des participant.e.s intègre le dispositif avec l’objectif de moins utiliser son véhicule et ont des motivations environnementales et économiques. 

Lors de la seconde campagne, pour augmenter le nombre de participant.e.s, le dispositif a été élargi aux véhicules Crit’Air 3 (ce qui revient à doubler la flotte de véhicules éligibles) et la politique de communication a été modifiée pour rendre les supports visuels plus doux et moins provocateurs. 

L’opération s’est déroulée en deux temps, une première campagne de 2017 à 2018 et une deuxième d’avril 2019 à décembre 2019. Au total, 223 personnes ont été intégrées au dispositif. Ce chiffre peut paraître faible au regard des ambitions initiales du projet mais se révèle être une réussite pour une expérimentation de marketing individualisé. 

Au final, et après un retour à leur conseiller en mobilité, 30 personnes ont véritablement « plaqué leur caisse » et 21 se sont engagées à moins utiliser leur voiture.

Source : rapport d’évaluation de l’opération « je plaque ma caisse » – Indiggo, février 2020

À propos

Date de publication

08 janvier 2021