Slavoutytch, Ukraine – Découvrez l’histoire de sa communauté énergétique !

Ou comment des réfugiés de Tchernobyl ont créé leur propre coopérative solaire


La catastrophe de Tchernobyl est l’un des incidents (nucléaires) les plus graves de l’histoire de l’énergie. Nombreux sont ceux qui se souviennent encore du sentiment de panique qui a suivi et des consignes de sécurité diffusées à l’antenne à longueur de journée. Plus récemment, les plus jeunes ont peut-être vu la mini-série qui lui a été consacrée. Mais quel que soit votre âge, cette histoire vous montrera la force des communautés énergétiques !

Slavoutytch est une petite ville du nord de l’Ukraine. C’est la ville la plus récente d’Ukraine et la dernière créée sous l’ère soviétique. Fondée en 1986 pour accueillir les sinistrés de Tchernobyl qu’il devenait urgent de reloger, son sol a été recouvert d’une couche de 2 mètres de terre non contaminée. Les architectes venus de huit républiques de l’Union Soviétique avaient reçu pour consigne de concevoir « une ville du 21ème siècle », une future référence de l’architecture moderne. Chacun a créé un quartier inspiré de sa propre capitale, conférant à la ville un caractère architectural unique.

Photo: Petr Pavlicek/IAEA CC BY-SA 2.0

Les premiers habitants de Slavoutytch sont arrivés peu de temps après la catastrophe : ces réfugiés qui fuyaient les zones contaminées étaient pour l’essentiel des employés de la centrale nucléaire venus avec leurs familles, ainsi que des habitants des villes proches. La plupart ont travaillé à la centrale de Tchernobyl et beaucoup y travaillent encore aujourd’hui.

Une communauté énergétique renouvelable pour réinventer la ville !

La situation économique et sociale de Slavoutytch a toujours été liée au nucléaire. Récemment, un collectif citoyen a décidé qu’il était temps de tourner la page en créant une coopérative d’énergie solaire !

 « L’idée est venue de l’ONG ukrainienne Greencubator, qui travaillait déjà avec la ville de Slavoutytch sur des projets de développement local en lien avec l’énergie », se souvient Andrij Zinchenko, responsable du projet Ville solaire. « Le maire Yuriy Fomichev et d’autres responsables locaux ont dès le départ soutenu l’initiative. Ils ont aimé notre idée de réinventer la ville, jusqu’alors tournée vers le nucléaire, en ouvrant de nouvelles possibilités de développement ».

Le projet « Ville solaire » vise à construire trois centrales solaires et à vendre l’électricité produite à un prix avantageux grâce au tarif de rachat mis en place au niveau national. Les centrales appartiennent à la coopérative locale, constituée d’habitants de Slavoutytch et d’investisseurs de toute l’Ukraine. La Ville est également membre de la coopérative, via l’agence locale de développement régional.

Photo: Projet Ville solaire

Un financement participatif pour l’énergie solaire

Une petite équipe d’experts en énergie propre, de juristes et d’économistes, désireux de promouvoir le développement économique de la ville tout en s’assurant que la population locale en bénéficie, a mené le projet. La coopérative a mis en place une compagne de financement participatif qui a toujours cours actuellement. Les habitants de Slavoutytch ont pu investir dans le projet deux semaines avant l’ouverture de la campagne au public. Près de 135 000 euros ont déjà été recueillis, sur les 175 000 attendus par l’équipe du projet Ville solaire.

En octobre et novembre 2019, la coopérative a installé des panneaux solaires sur trois toitures louées par la municipalité, soit 4 590 m² d’espace utilisable pour une puissance installée de 200kW, le tout raccordé au réseau électrique local. Pour ce faire, elle a pu compter sur une main d’œuvre locale hautement qualifiée, l’un des principaux atouts de la ville.

Chaque centrale solaire a été nommée d’après des scientifiques ukrainiens ou des scientifiques d’origine ukrainienne – Image: Projet Ville solaire

Priorité au développement local

Chaque membre de la coopérative touchera des dividendes calculés sur la base des revenus générés par le projet, moins les dépenses nécessaires à l’exploitation des centrales solaires, soit environ 140 euros par an pour 1 000 euros investis, jusqu’en 2030. Mais ce n’est pas seulement une question d’argent. Le projet « Ville solaire » est résolument engagé en faveur du développement local et il est même stipulé dans les statuts de la coopérative que 5 % de ses revenus annuels seront reversés à des projets locaux !   

Les centrales Ville solaire sont peut-être de petite dimension, mais elles ont le mérite de montrer à la population de Slavoutytch qu’il existe d’autres options en matière d’emploi et que même si l’histoire de la ville est liée à une catastrophe nucléaire, grâce à cette coopérative solaire locale, un avenir plus radieux s’ouvre à elle !


À propos

Date de publication

10 décembre 2019