UN QUARTIER DE PAMPELUNE RÉDUIT DE 560 EUROS LA FACTURE ÉNERGÉTIQUE ANNUELLE DES CITOYENS


Dans une brochure récente, la Convention des Maires – Europe partage des exemples de villes et régions qui luttent contre la précarité énergétique. Dans la région espagnole de Navarre, la facture énergétique annuelle des citoyens a baissé de 560 euros en moyenne.

Grâce à un programme de rénovation énergétique ciblant les bâtiments résidentiels dans les quartiers défavorisés, la Région de Navarre a réduit la facture énergétique annuelle par foyer de 70 % comparé à 2014.

Dans le quartier Txantrea, à Pampelune, les travaux de rénovation ont consisté à améliorer l’isolation thermique des façades des bâtiments résidentiels et publics datant des années 50 à 80, à renouveler les réseaux de chaleur et à créer un nouveau réseau de chaleur urbain utilisant la biomasse.

La rénovation de 600 appartements entre 2014 et 2017 a permis de réduire la facture énergétique annuelle des foyers de 560 euros en moyenne.

Les rénovations ont été financées par la Commission européenne (programme MLEI-PDA), et le Gouvernement de Navarre à travers le projet Efidistrict. Quand le projet s’est terminé en 2018, NASUVINSA, l’agence régionale en charge du développement urbain et du logement social, a obtenu un prêt de la Banque Européenne d’Investissement de 40 millions d’euros pour la construction de 500 logements à très basse consommation d’énergie (nearly-zero energy buildings) sur les trois prochaines années.

Plus d’informations et d’exemples de villes et régions de la Convention des Maires – Europe dans la brochure « Comment réduire la précarité énergétique au niveau local », disponible en français dans la bibliothèque en ligne de la Convention des Maires.

À propos

Date de publication

06 février 2019