VILLES RÉSILIENTES #3 : DÉVELOPPER DE NOUVELLES APPROCHES FINANCIÈRES


Les coupes budgétaires dont les villes européennes ont récemment fait l’expérience ont incité les acteurs locaux à se montrer créatifs, y compris sur le plan financier. Et les collectivités locales ne sont pas en reste en matière d’innovation.

L’idée d’achats groupés, par exemple, a le vent en poupe. Au mois de mars, lors d’une réunion organisée à Paris en amont de la COP21, une trentaine de maires de capitales et grandes villes européennes se sont engagés, à travers une déclaration, à mutualiser leurs commandes publiques, notamment pour des voitures et des bennes à ordures non-polluantes. Les villes de Brest et Dijon*, elles, ont opté pour cette solution au moment de passer commande de leur tramway. Cela leur a permis de réduire de 25 % le montant de la facture, soit une économie de près de 36 millions d’euros !

Par ailleurs, de plus en plus de villes proposent à leurs habitants de contribuer à l’élaboration du budget municipal. Ce « budget participatif » existe déjà à Paris. Les habitants peuvent ainsi proposer des projets d’investissement pour leur arrondissement ou pour tout Paris. Des réunions de coconstruction de projets sont organisées tout au long de la phase de dépôt. Puis les services municipaux
évaluent les projets selon des critères comme l’intérêt général, les compétences de la ville et le budget d’investissement. Les parisiens ont ainsi leur mot à dire sur l’affectation de 5 % du budget d’investissement de la ville, soit cinq cent millions d’euros !

L’initiative Citizenergy, plateforme européenne de crowdfunding pour les énergies renouvelables créée récemment,vise à encourager la participation et l’investissement citoyens dans les énergies renouvelables. Les plateformes Lumo (France), Abundance (Royaume-Uni) et Greencrowding (Allemagne) ont déjà rejoint l’initiative.
L’objectif est de permettre aux citoyens de s’impliquer (financièrement) dans des projets locaux. Mais cela ne signifie pas que les collectivités locales doivent rester à l’écart.

Selon un rapport de l’IDDRI, le soutien des collectivités locales contribue à renforcer ces initiatives citoyennes, car il suscite la confiance, est gage de pérennité, peut apporter une aide en matière de financement et fait le lien
avec les politiques locales.

Lire notre dossier « Des villes à l’épreuve du temps : la résilience est-elle la clé ? » dans le dernier numéro du magazine Energy Cities INFO (pages 4 à 6).

*Dijon-Brest : Modal shift towards sustainable transport :

À propos

Date de publication

01 juin 2015