30 nouvelles fiches ressources pour la transition énergétique !

Zoom sur de bonnes pratiques en matière de gouvernance participative


Si chaque ville trace sa propre route vers la transition énergétique, toutes ont un élément en commun : la participation active de la communauté locale pour une ville plus verte. Tel est le moteur de TOMORROW ! À partir de l’analyse de pratiques innovantes en matière de transition énergétique dans des villes de toute l’Europe, nous avons mis au point 30 fiches d’information pour inspirer les lecteurs et partager des leçons qui pourront aider d’autres collectivités à prendre le même chemin.

Energy Cities et DRIFT, institut néerlandais de recherche pour des transitions durables, aident six villes (Brasov, Dublin, Valence, Mouscron, Brest et Nis) à établir, avec leurs communautés locales, des feuilles de route pour la transition d’ici 2050. En premier lieu, nous cherchons à leur fournir les données nécessaires pour entamer un processus de « cartographie de la transition énergétique ».

Voici les trois plus importantes leçons que nous avons apprises de cette expérience :

1. Financer des projets de communauté verte

Les collectivités et leurs citoyens font preuve d’une grande créativité quand il s’agit de trouver des ressources pour la transition énergétique de leur ville. Au Royaume-Uni et au Portugal, Bristol et Lisbonne sont un modèle en la matière !

Le « Bristol Community Energy Fund » est un plan pour l’énergie créé par le conseil municipal de Bristol en 2015 dans le but de soutenir et d’améliorer la production et la consommation énergétiques locales. Plus précisément, le projet octroie des aides et des prêts à des groupes locaux, leur permettant de développer des projets pour la durabilité, les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. Le Bristol Community Energy Fund collabore également avec des entreprises locales pour s’occuper de problématiques sociales et environnementales. Jusqu’à présent, il a permis de financer pas moins de 39 projets différents !

Photo by Nathan Riley on Unsplash

Lisbonnne a introduit en 2008 un budget participatif pour donner aux citoyens la possibilité de décider d’une partie des dépenses municipales. La ville a ainsi financé près de deux mille projets participatifs ! Dans le cadre de « Lisbonne capitale verte européenne 2020 », le budget participatif est devenu « vert », pour encourager les citoyens à proposer des projets qui contribuent à la durabilité de la ville et à ses objectifs climatiques.  

2. Laisser place à l’expérimentation

De nombreuses villes accueillent ou travaillent avec des laboratoires vivants urbains (« living labs ») pour expérimenter de nouvelles technologies, pour rechercher et rassembler des idées.

En Italie, le conseil municipal de Milan a créé son propre living lab, « Milano 2046 – laboratorio per un futuro comune » (« Milan 2046, un laboratoire pour un avenir commun »), afin de traduire différentes visions et idées des citoyens et d’autres parties prenantes dans des projets. Il s’agit également de permettre une prise de conscience quant au besoin d’une réflexion à long terme dans le débat public et politique. Le laboratoire a mené une étude pour apprendre des idées, des besoins et des intérêts de nombreuses acteurs locaux, afin de guider les interventions de la ville en matière d’urbanisme.

À Amsterdam, le living lab De Ceuvel a testé « Jouliette », une technologie de réseaux intelligents qui entend guider des transitions bottom-up vers un système énergétique 100 % renouvelable et juste. Les panneaux solaires de De Ceuvel produisent une énergie qui peut être vendue aux membres de la communauté grâce à un système de cryptomonnaie. La consommation et la production d’énergie renouvelable ont ainsi lieu toutes deux en dehors des limitations du marché !

3. Maintenir le dialogue

Le chemin vers une ville neutre en carbone n’est pas aisé… C’est pourquoi les collectivités locales ont besoin du soutien des citoyens. Une stratégie de communication réussie peut être un excellent moyen de s’assurer que tout le monde est bien informé et que tous peuvent participer !

En 2015, la municipalité d’Utrecht au Pays-Bas a développé  “Utrecht maken we samen” (« Nous faisons Utrecht ensemble »), un processus de décision politique participatif qui implique les habitants, pour aider la ville sur son chemin vers la neutralité carbone. Sur une période de deux mois, le conseil municipal a organisé trois débats, pendant lesquels des experts ont aidé 165 citoyens et acteurs locaux à mieux comprendre la transition énergétique, à bâtir des scénarios pour l’avenir et développer un projet énergétique.

En Allemagne, la municipalité de Mannheim a développé un plan d’action pour le climat qui vise à réduire les émissions locales de CO2 de 40 % d’ici 2020. Pour le mettre en oeuvre et promouvoir la collaboration et la mise en réseau des habitants, elle a lancé une campagne dans toute la ville, « Mannheim Auf Klimakurs » (« Mannheim sur la route du climat »). La campagne a pour objectif de coordonner les mesures en matière d’énergie et de climat et de les rendre ainsi plus visibles : la ville a ainsi pu promouvoir et mettre en place plus de 60 projets et activités !

Envie d’en savoir plus ? Visitez citiesoftomorrow.eu !

À propos

Date de publication

11 février 2020