Les Rues Vivantes sont une expérience sociale effectuée dans une situation de la vie réelle dans laquelle les habitants d’une ville peuvent temporairement transformer leur rue en l’endroit dont ils ont toujours rêvé.

Milton Keynes (MK) est une ville nouvelle qui joue le rôle de pôle régional entre Birmingham et Londres, et Oxford et Cambridge. C’est l’une des rares villes britanniques construite il y a moins de 50 ans avec une perspective de croissance. Aujourd’hui, c’est l’une des villes du Royaume-Uni dont la croissance est la plus rapide, avec une croissance démographique estimée à plus de 300 000 habitants d’ici 2025 et 500 000 d’ici 2050.

Le défi de la mise en place de Rues Vivantes dans une ville récente

À MK, la voiture est le mode de transport individuel principal, facilité par un réseau routier similaire à celui de Los Angeles. Milton Keynes dispose de peu de feux de circulation et de nombreux ronds-points, ce qui facilite la circulation dans la ville et rend la mise en place d’écomobilité plus difficile.
Cependant, il existe des pistes cyclables et des parcours pédestres de 250 km, appelés « voies rouges », totalement indépendantes de la circulation automobile. MK profite également de nombreux espaces verts et des trottoirs pour piétons.

Donc, le défi principal des Rues Vivantes est de résoudre un problème qui n’en est pas encore un, car il n’y a actuellement pas d’embouteillages, les gens peuvent circuler facilement dans la ville et de nombreuses places de stationnement sont disponibles. Néanmoins, on estime qu’en 2025, il y aura une augmentation de la circulation de 60 %, tandis que l’amélioration des capacités à recevoir du trafic ne sera que de 25 %.

S’adresser aux conseillers locaux, aux fonctionnaires, aux parties prenantes et aux citoyens

Les Rues Vivantes ont encouragé les services compétents de la municipalité qui ne travaillent habituellement pas ensemble à collaborer, comme les services de l’énergie et de la culture.

Dans le cadre du projet Rues Vivantes, les résidents de différents quartiers de MK ont été approchés. L’enthousiasme pour le projet a été démontré à plusieurs reprises, mais chaque quartier a finalement refusé cette opportunité pour différentes raisons : le manque de temps, l’opposition de quelques habitants à qui l’idée de créer des Rues Vivantes ne plaisait pas, ou le l’insuffisance du budget offert pour mettre en place ces projets, en particulier par rapport aux budgets que les résidents reçoivent habituellement pour des initiatives telles que la création d’un verger collectif. Dans cette ville où la voiture est reine, l’idée de devoir marcher et faire du vélo ne plaît pas aux habitants, et les résidents hésitent à mettre en place quelque chose d’aussi impopulaire dans leur quartier. Devoir penser différemment et accepter de ne plus garer sa voiture devant la maison était difficile pour les résidents de la plupart des rues. Les citoyens semblent être satisfaits de la qualité de vie qu’ils ont dans cette ville vieille de 50 ans où ils ne connaissent pas les embouteillages. La plupart des citoyens ne rencontrent aucun problème pour stationner devant chez eux ou à leurs lieux d’activités, et profitent aussi d’espaces verts tout près de chez eux.

En conclusion, les gens doivent être encouragés à s’impliquer dans leurs projets de rue en avançant étape par étape. Se concentrer sur leurs peurs et leurs soucis, tels que le temps passé dans leur voiture, serait un bon point de départ pour des Rues Vivantes à l’avenir. Gagner la confiance et le soutien des habitants est un processus très lent et, au départ, le soutien offert par la municipalité de MK était perçu comme une démarche descendante, mais il s’est amélioré avec le temps.

Le coordinateur de MK a rencontré plusieurs organisations à but non lucratif pour discuter de la possibilité de travailler ensemble pour que des Rues Vivantes voient le jour dans leur région. Cela a permis de rassembler des personnes partageant les mêmes idées et a été un bon moyen de toucher des citoyens actifs dans les communautés de MK. Des réunions ont été organisées avec des clubs, des associations de résidents et des associations caritatives locales, où des objectifs mutuels ont été atteints. Une collaboration a permis de rencontrer des familles lors de deux événements organisés avec l’Association Milton Keynes Play, et la municipalité continuera sa collaboration avec cette organisation à l’avenir.

Nous agissons comme des catalyseurs auprès des communautés locales, encourageant les gens à exprimer leur opinion sur la manière dont leur rue et leur qualité de vie pourraient être améliorées. Ceci est important, car il est généralement admis que la municipalité prend des décisions descendantes.

Christine Ballard, Neil Sainsbury, Shane Downer, fonctionnaires à la municipalité de MK

Les Rues Vivantes sèment les graines du futur

C’est un fait unanimement reconnu que les modes de locomotion individuels sont difficiles à remplacer au Royaume-Uni et particulièrement à Milton Keynes, du fait que cette ville a été conçue autour de la voiture. Cependant, certaines communautés étaient prêtes à accepter de changer leurs habitudes. La police de Thames Valley est prête à travailler dans les Rues Vivantes principalement parce que les voisins communiquent, ce qui signifie que les problèmes peuvent résolus par le dialogue. En outre, les conseils municipaux et paroissiaux connaissent également les Rues Vivantes et sont prêts à changer les habitudes de circulation.

C’était incroyable de voir de ses propres yeux comment le programme Rues Vivantes a montré que les rues peuvent jouer le rôle d’extension des jardins privés et fournir un lieu où les résidents peuvent échanger tout en se sentant chez eux.

Neil Sainsbury, responsable en aménagement urbain et en architecture de paysage

Les Rues Vivantes ont également eu une influence positive sur les futures stratégies de planification d’une ville en pleine croissance où de nouveaux quartiers seront développés sur la base d’une approche axée davantage sur l’individu. C’est le fruit de l’implication des services municipaux dans les Rues Vivantes et de la compréhension de cette initiative par la municipalité de MK.

Ainsi, à Milton Keynes, l’initiative Rues Vivantes a semé les graines pour de futurs projets et les partisans de l’idée attendent que les conditions deviennent plus fertiles pour que les résultats deviennent réels et visibles.

Télécharger

français english