Comment améliorer vos chances d’obtenir des financements européens

Les conseils d’Energy Cities pour bien présenter votre projet


Pour les équipes motivées, l’Union européenne offre de nombreuses possibilités pour financer leurs projets dans des domaines aussi variés que la recherche et l’innovation, le développement durable, l’énergie, l’aménagement des territoires ou encore la coopération. Grâce à ces projets, les villes peuvent tester des processus, technologies et outils innovants qui font avancer la transition verte et luttent contre le changement climatique. Ces projets européens sont également l’occasion idéale d’échanger entre pairs et d’accroître la visibilité internationale de votre collectivité, tout en contribuant à faire de l’Europe un endroit où il fait mieux vivre.

Pour en savoir plus sur les financements européens, cliquez ici.

La contribution financière de l’UE représente environ 30 à 40 % du budget local et est décisive pour le développement des villes en Roumanie 

Corina Simon, municipalité de Bistrita (Roumanie)

Mais monter une demande de financement européen n’est pas si simple. Se tenir informé des possibilités offertes, trouver des idées et coordonner une proposition de projet, tout cela demande énormément de connaissances, de temps et de ressources dont ne disposent pas toujours les collectivités, notamment les plus petites. Et quand bien même vous disposeriez de ces ressources, vous n’avez aucune garantie de réussir. À Energy Cities, nous avons la chance d’avoir non seulement des responsables de projets expérimentés, mais également des membres qui ont un très bon taux de réussite lorsqu’il s’agit d’accéder aux fonds européens.

Je me suis entretenue avec Vera Gregório, cheffe de projets pour Lisboa Enova (Agence de l’énergie de Lisbonne), avec Corina Simon, responsable des relations internationales pour la municipalité de Bistrita (Roumanie), et avec Kinga Kovacs et Francisco Gonçalves, en charge de la coordination des activités d’Energy Cities liées aux projets, afin de leur demander quelques conseils pour vous aider à élaborer une proposition de projet réussie.

Il est très gratifiant de pouvoir apprendre et partager des expériences avec d’autres partenaires européens et de sentir en même temps que nous pouvons contribuer au développement durable de l’Europe 

Vera Gregório, Lisboa Enova (Portugal)

Diversifiez vos sources

Selon Kinga et Francisco, une bonne stratégie consiste à élargir votre recherche à d’autres programmes européens pour lesquels votre projet pourrait apporter une réelle valeur ajoutée car de nombreux appels portent sur plusieurs secteurs à la fois. .

Il peut être intéressant d’examiner les appels publiés dans d’autres domaines où les aspects liés à l’énergie durable sont essentiels, comme l’éducation, la culture ou la science citoyenne. Vous multiplierez ainsi vos chances de succès

Kinga Kovacs, Energy Cities

Assurez-vous de bien comprendre les tenants et les aboutissants de l’appel

Les appels à propositions sont des documents très importants que vous devez lire attentivement afin de vous assurer de bien comprendre leurs portée et exigences. Selon Vera Gregório, bien comprendre les objectifs et les spécifications de chaque appel, mais aussi la manière dont ils s’inscrivent dans les priorités plus larges de l’UE peut être difficile, mais est une nécessité.

Faites preuve d’originalité…mais ne réinventez pas la roue !

A l’heure actuelle, la concurrence est rude et beaucoup de propositions obtiennent un score très élevé car elles répondent parfaitement aux exigences spécifiques de l’appel. Vous devez donc vous assurer que votre proposition sorte du lot, d’une manière ou d’une autre. Cela peut se faire, par exemple, en liant la problématique principale que vous souhaitez aborder à d’autres aspects qui peuvent être pertinents. Par exemple, dans une proposition traitant de la précarité énergétique, au lieu de vous concentrer uniquement sur les aspects sociaux et l’efficacité énergétique, vous pouvez également prendre en compte la dimension sanitaire.

« Nous travaillons beaucoup en amont afin d’identifier en quoi notre projet peut faire la différence » a déclaré Vera Gregório. « Par exemple en développant un récit d’excellence au travers de nos propositions ». À Bistrita, la proposition est toujours liée aux besoins et aux priorités spécifiques de la ville et un travail préparatoire important est effectué pour choisir d’abord le problème que l’équipe souhaite aborder et ensuite expliquer exactement en quoi le projet peut apporter une réelle différence dans la qualité de vie des habitants.

Être original ne signifie pas pour autant réinventer la roue. Selon nos chefs de projet, il existe de nombreux exemples d’excellentes initiatives financées par l’UE dont vous pouvez tirer des enseignements et des outils qui vous seront utiles. La page web de chaque programme de financement dispose également de sa propre base de données avec la liste des projets retenus, passés et actuels, dont les résultats ont été rendus publics. Cela peut vous aider à vous faire une idée de ce qui a déjà été fait, pour ensuite construire votre projet sur cette base.

Lorsque vous souhaitez organiser un événement de renforcement des capacités dans une ville donnée mais que cette ville n’est pas partenaire au projet, une lettre de soutien de la municipalité est un bon moyen de montrer que cette ville s’engage et soutient vos activités, ouvrant ainsi les portes à une future coopération dans la phase de mise en œuvre

Francisco Gonçalves, Energy Cities

Choisissez les bons partenaires

Avant de se lancer dans des mois de préparation, mais aussi dans l’optique d’obtenir le résultat escompté, le choix des partenaires est un critère essentiel. Le consortium doit être équilibré : chaque partenaire doit avoir un rôle spécifique et le budget doit être réparti en conséquence. Mais il ne suffit pas de bien choisir les membres du consortium, vous devez également penser à tous les acteurs que votre projet pourrait impacter, aux parties prenantes qui bénéficieront de vos résultats et à la manière dont vous pouvez les impliquer.

beenhere

Vous êtes membre d’Energy Cities?

Nous organisons un webinaire sur les appels du Green Deal le 15 octobre de 10 à 12 h. Contactez nous pour plus d’informations!

De l’importance de bien planifier

Les représentants de Bistrita et de Lisboa Enova ont tous deux souligné la nécessité d’une bonne planification. Le montage d’une proposition de projet prend beaucoup de temps. Et il ne s’agit pas uniquement de la partie recherche proprement dite, la production collective d’idées, le travail de rédaction, la sélection des partenaires, tout cela peut également demander des semaines de recherche et de discussions ! Si le temps vous fait défaut, vous devrez alors mettre les bouchées doubles, faire des heures supplémentaires, avec le risque de soumettre une proposition qui, au final, ne sera pas satisfaisante.

Soyez sûr de vos chiffres

 « L’évaluateur veut connaître tous les chiffres qui se cachent derrière vos actions et comment vous comptez les réaliser », a déclaré Francisco. Outre les indicateurs obligatoires qui sont souvent liés aux impacts énergétiques et climatiques, d’autres indicateurs quantitatifs sont toujours appréciés. Par exemple, si vous organisez des conférences et des ateliers, pensez à indiquer le nombre de participants que vous souhaitez avoir, voire même ce que vous comptez faire pour les atteindre. Toutefois, ces chiffres doivent être réalistes, sinon ils auront l’effet inverse et augmenteront le risque de rejet.

Ne visez pas seulement la dissémination

N’oubliez pas d’aller au-delà des activités de diffusion et de communication habituelles. Les autres acteurs concernés ne doivent pas seulement entendre parler de votre projet, ils doivent être prêts à reproduire votre action et à tirer profit de ses résultats. En expliquant comment vous comptez favoriser l’adoption des solutions proposées dans d’autres contextes locaux, vous rassurez également l’évaluateur sur le fait que votre proposition constitue un investissement utile et sûr de l’argent public.

Enfin et surtout…Gardez espoir et persévérez : c’est en forgeant qu’on devient forgeron et avec une bonne dose d’enthousiasme et de persévérance, vous réussirez…Nos experts sont tous d’accord sur ce point !

À propos

Date de publication

13 octobre 2020