Et si les Etats membres apprenaient à planifier l’énergie autrement ?


À propos

Date de publication

18 juin 2016

Dans sa proposition de règlement pour une « gouvernance de l’Union de l’énergie », la Commission européenne attend des Etats membres qu’ils soumettent des plans intégrés en matière d’énergie et de climat qui couvrent les cinq piliers de l’Union de l’énergie, à savoir (1) la décarbonisation, (2) l’efficacité énergétique , (3) la sécurité énergétique, (4) le marché intérieur et (5) la recherche & l’innovation. L’exécutif européen a donc publié une première série de recommandations afin de guider les Etats membres dans cette procédure. Malheureusement, la dimension  locale – et le potentiel sous-jacent – ont été complètement occultés.

Dans sa publication « Cap sur les ressources locales », Energy Cities essaie d’éclairer sur les multiples opportunités qu’offrirait une gouvernance plus participative à laquelle seraient pleinement associées les collectivités locales et régionales et qui prendrait en compte les ressources locales, ainsi que les possibilités d’économies et de plus grande efficacité.

Les législations nationales et européennes sont encore « aveugles » au potentiel des territoires,  affirme ce document. En effet alors que la  découverte de nouveaux gisements de gaz ne manque jamais de faire la une des journaux, que dire des millions de sources d’énergie non exploitées dans les villes européennes ? Et quid de l’exploitation forestière, de la biomasse, des déchets, de la chaleur résiduelle, de la géothermie, de l’éolien, du solaire et de l’hydraulique, autant de sources d’énergie ignorées, mais présentes sur tous les territoires européens et qui ne demandent qu’à être exploitées ? En mettant en avant des exemples réussis et inspirants et en proposant une réorientation des fonds européens, des infrastructures qui dépendent des importations vers les projets locaux, nous défendons une conception de la planification énergétique qui « donne la priorité au local » et présente les avantages suivants :

· L’argent investi reste en circulation dans l’économie locale, tout au long de la chaîne d’approvisionnement

· Création d’emplois locaux pérennes et non-délocalisables

· Contribution aux 5 piliers de l’Union de l’énergie.

Guidance Paper to MS Energy Union Governance_FINAL

guidance_paper_to_ms_energy_union_governance_final_draft