FRANCFORT-SUR-LE-MAIN : LA CAPITALE ÉCONOMIQUE DE L’ALLEMAGNE VISE À RÉDUIRE DE 95% SES ÉMISSIONS DE CO2 D’ICI 2050


Francfort-sur-le-main est considérée comme une ville mondiale de premier plan de par sa puissance économique et sa richesse culturelle. La 3e ville d’affaires européenne est aussi, et depuis longtemps, une ville pionnière de la transition énergétique. Elle l’a prouvé une fois de plus en se fixant l’objectif ambitieux de réduire de 95% ses émissions de CO2 d’ici 2050 (année de référence : 1990).

Depuis les années 90, Francfort-sur-le-Main s’est inscrite dans une longue tradition de maîtrise de l’énergie et de diminution de ses émissions de CO2. Pour ce faire, l’agence locale de l’énergie (Energiereferat) et le service d’urbanisme travaillent en étroite collaboration avec les investisseurs et les autres services municipaux.
Leur but est de concevoir les meilleurs plans énergétiques pour tous les projets urbains de construction ou de rénovation, par exemple le raccordement aux trois grands réseaux de chaleur existants ou parfois la création de mini-réseaux de cogénération.

L’objectif de 95% de réduction de CO2 est inscrit dans la feuille de route du climat que la ville a officiellement adopté le 1er janvier 2013 avec 75 autres communes de son agglomération. Francfort compte atteindre son but notamment en produisant 100% de son énergie en utilisant des sources renouvelables et en améliorant l’efficacité énergétique grâce à un programme décliné selon quatre domaines d’action (consommation des ménages, industrie, bâtiment et transport).

Sensible à la question environnementale, la ville entend bien concilier transition énergétique et développement économique. La région compte tout de même environ 400 000 entreprises sur son territoire. Francfort a déjà mis en place un service gratuit de conseil aux entreprises – Ökoprofit – pour les aider à améliorer les performances énergétiques de leurs bâtiments.


À propos

Date de publication

06 mars 2015