Les lauréats du Helsinki Energy Challenge : une île artificielle, du sel et des enchères aideront à décarboner les systèmes de chauffage

Les principales leçons à retenir concernent l’implication des citoyens, les forces du marché et la nécessité d’associer technologies existantes et ressources locales


La Ville de Helsinki a organisé un concours international de projets afin de trouver des solutions d’avenir pour chauffer la ville et atteindre son objectif de neutralité carbone d’ici 2035. Helsinki est aujourd’hui principalement chauffée avec du charbon (53 %) et du gaz naturel (35 %). La ville souhaite décarboner le secteur en utilisant le moins possible de biomasse afin de préserver le puits de carbone forestier de la Finlande.

Les projets récompensés

Ce concours unique, qui s’est déroulé sur un an, a reçu 252 propositions de 35 pays,  dont 10 ont été retenues comme finalistes. Le  16 mars dernier, le jury du concours a donné la liste des quatre projets gagnants qui se répartiront 1 million d’euros.

  • HIVE tire profit de la situation géographique d’Helsinki, en bord de mer, et fait usage de  technologies existantes comme les pompes à chaleur sur eau de mer, les chaudières électriques, les panneaux solaires thermiques, les systèmes de stockage de l’énergie thermique ou encore les mesures de gestion de la demande. Les points forts de ce projet sont la création d’emplois locaux et sa flexibilité, qui lui permet d‘intégrer de nouvelles technologies au fur et à mesure de leur apparition.
  • Beyond fossils est un modèle de transition énergétique basé sur des enchères ouvertes et technologiquement neutres pour le chauffage propre. Le but est de garantir la rentabilité des investissements dans les solutions de chauffage propre sur les marchés de l’énergie à faible émission de carbone qui se développent rapidement. Cette solution axée sur le marché vise à assurer la mise en œuvre et le financement de solutions techniques existantes ainsi que l’intégration de solutions futures.
  • Smart Salt City vise à intégrer technologies de chauffage électrique (pompes à chaleur et chaudières électriques) et installations éoliennes et solaires. Le projet utilise des solutions innovantes de stockage thermochimique ainsi que l’intelligence artificielle pour concevoir et optimiser un nouveau système de chauffage.
  • Helsinki’s Hot Heart est un projet de création d’une île artificielle : 10 réservoirs flottants remplis d’eau de mer chaude pouvant être alimentés par différentes sources d’énergie et par des pompes à chaleur sur eau de mer composeraient un système de stockage d’énergie flexible. La structure pourrait être surmontée de structures de toit gonflables pour créer une nouvelle attraction de loisirs.

La Ville de Helsinki a également décerné un prix de reconnaissance à l’équipe « CHP Consumers to Heat Producers » pour sa description, particulièrement éclairante, de la diversité des systèmes de chauffage et des acteurs concernés.

Quelles leçons tirer de ce concours

Les différents projets, qu’ils soient basés sur le marché ou sur la technologie, proposent un éventail de solutions innovantes variées, axées sur l’efficacité énergétique, l’utilisation de la chaleur résiduelle, l’électrification et le stockage, voire même sur le transport, par bateaux-citernes, d’eau chaude chauffée par des sources d’énergie bas carbone. Nous pouvons retenir quelques leçons de ces projets :

  1. De nombreux projets soulignent la nécessité d’impliquer les citoyens dans ce changement systémique. Le projet Carbon Helsinki propose même la création d’un centre de connaissances afin de sensibiliser les habitants et leur faire mieux comprendre les changements apportés aux systèmes de chauffage de la ville.
  2. Les projets ont tous montré que la décarbonisation du chauffage à l’échelle d’une ville ne repose pas sur une solution unique mais sur des solutions partielles, ainsi que sur de multiples acteurs qui doivent travailler de concert. La plupart des projets utilisent  des énergies renouvelables ou de la chaleur fatale, des pompes à chaleur couplées à des solutions de stockage saisonnier et des mesures axées sur le marché.  
  3. Les projets ont montré que des solutions existent déjà et que la décarbonisation des grandes villes, même sous des climats froids, est possible. Les projets orientés vers l’avenir soulignent également un besoin de flexibilité pour intégrer les solutions futures.

Enfin, les solutions proposées par ces équipes d’innovateurs sont adaptées au contexte local et à la situation géographique, et notamment côtière, d’Helsinki. Mais ces projets peuvent être reproduits en les adaptant à d’autres contextes locaux en tenant compte des besoins en matière de chauffage et des ressources disponibles. C’est pourquoi le maire d’Helsinki, Jan Vapaavuori a déclaré que « le grand gagnant de ce concours est Helsinki elle-même, mais aussi d’autres villes dans le monde qui vont pouvoir bénéficier des connaissances et des idées recueillies ici ». La capitale finlandaise est convaincue que « le changement est entre les mains des villes » et veut montrer la voie. Helsinki souhaite partager son expérience et les connaissances acquises et publiera le détail de chacun des projets sur le site internet du Helsinki Energy Challenge.

À propos

Date de publication

23 mars 2021