WELLbased

Résoudre la précarité énergétique et les problèmes sanitaires qui en découlent : les actions de villes pilotes en Europe

Le projet en bref

Twitter Logo : histoire, signification de l'emblème
Suivez nous sur Twitter @wellbasedEU twitter.com/wellbasedEU

Alors que 10 % des citoyens européens sont touchés par la précarité énergétique et que les réponses restent rares, six villes en Europe ont décidé de relever ce défi. Valence (Espagne), Heerlen (Pays-Bas), Leeds (R.-U.), Edirne (Turquie), Óbuda (Hongrie) et Jelgava (Lettonie) entendent concevoir, mettre en œuvre et évaluer six programmes pilotes visant en particulier à améliorer la santé, le bien-être et l’égalité auprès des personnes touchées par la précarité énergétique. À partir de ces expériences, les pilotes et leurs partenaires académiques ou à but non lucratif proposeront des solutions réalistes aux décideurs politiques et aux représentants municipaux.

Précarité énergétique : causes et conséquences

L’équipe WELLbased développera, testera et évaluera des approches centrées sur la santé innovantes afin de réduire la précarité énergétique au sein des communautés les plus vulnérables et les plus précaires. Il s’agira notamment d’encourager les comportements d’efficacité énergétique et de réduire la demande en énergie de ces foyers.  Les mesures s’attaqueront à ce problème aussi bien du point de vue des comportements individuels que du point de vue sociopolitique, par la règlementation et la planification urbaine.

La définition officielle de précarité énergétique concerne un foyer qui éprouve des difficultés ou qui n’est pas en mesure de payer ses besoins de base en énergie. Ce phénomène touche principalement les foyers à faibles revenus, des personnes au chômage ou précaires, les personnes retraitées, les célibataires, ou encore des populations marginalisées qui dépendent des prestations sociales. Cependant, dans des villes telles que Valence, certains foyers de la classe moyenne éprouvent toujours plus de difficultés à payer leurs factures d’énergie. Cette vulnérabilité socioéconomique va généralement de pair avec des tarifs élevés de l’énergie et une piètre efficacité énergétique des logements (isolation pauvre, systèmes de chauffage désuets, gaz polluant ou cher). Par ailleurs, les foyers qui subissent la précarité énergétique sont souvent isolés socialement et ne profitent pas de soutien extérieur. Ils font face à une dégradation de leur habitation, à un surendettement et à des risques aussi bien pour leur santé physique que mentale. En effet, des données provenant de plusieurs pays européens montrent que la précarité énergétique a des conséquences importantes sur la santé et le bien-être.

Précarité énergétique et santé

La précarité énergétique engendre des problèmes sanitaires, parmi lesquels maladies respiratoires, crises cardiaques, AVC et troubles mentaux (stress, angoisse, dépression), avec parfois des complications graves telles que l’hypothermie, des blessures ou la grippe.

La nature complexe de ce phénomène récemment identifié nécessite une analyse approfondie, qui couvre les questions environnementales mais aussi politiques, sociales, réglementaires et psychologiques, impliquant d’autres facteurs déterminants de la santé et des inégalités en la matière. Toutefois, la plupart des pays de l’UE n’identifient ni ne quantifient toujours pas les consommateurs d’énergie vulnérables et ne prennent pas les mesures de soutien nécessaires. Le droit à l’énergie est un concept politique encore nouveau.

Les programmes urbains de WELLbased

Les actions menées par les six villes pilotes incluent :

  • des audits énergétiques et sociosanitaires ;
  • des mesures de rénovation des habitations ;
  • des actions d’autonomisation des foyers touchés par la précarité énergétique ;
  • un soutien financier ;
  • des changements de comportement accompagnés par des outils numériques ;
  • des campagnes d’information et de sensibilisation.

Ces actions devront s’appliquer dans six systèmes de santé et de modèles d’assistance publique différents, soit des modèles méditerranéens, anglo-saxon, nordique ou encore d’Orient. 

Partenariat et rôle d’Energy Cities

WELLbased réunit 18 partenaires provenant de 10 pays et évoluant dans des disciplines aussi bien scientifiques que cliniques, sociales ou encore environnementales.

Energy Cities coordonne l’ensemble des actions d’information :

  • La communication a pour but d’assurer la visibilité du projet et de sensibiliser à la précarité énergétique en tant que défi majeur de nos sociétés. Elle sera améliorée par le recours à des techniques issues du marketing social et des communications de santé publique.
  • La diffusion a pour but de faire connaître les projets de WELLbased et de les mettre au service d’autrui, afin de défendre et de faire avancer la cause de la précarité énergétique dans les sphères politiques, scientifiques et organisationnelles à long terme