Comment intégrer l’objectif de 1,5°C dans les budgets municipaux ?


Atelier avec la ville d’Oslo, organisé par Energy cities à l’intention des collectivités locales

La responsabilité de la réalisation des objectifs en matière d’énergie et de climat repose encore largement sur les épaules des services de l’énergie et du climat de l’administration locale. D’autres services, y compris le service financier, ne se sentent souvent pas concernés ou ne voient pas comment ils peuvent contribuer à l’atteinte des objectifs climatiques. De même, à l’exception des dépenses directement attribuées aux projets climatiques et énergétiques, la plupart des villes ne surveillent pas les impacts climatiques de leurs dépenses et investissements. L’impact climatique ne peut alors être utilisé comme critère déterminant dans la décision de poursuivre, ou non, les investissements prévus.

Focus sur Oslo

Après six mois passés à étudier les stratégies et outils existants ainsi que les études de cas et bonnes pratiques, Energy Cities  a identifié la Ville d’Oslo (et quelques autres villes européennes) comme étant des précurseurs en matière de budgétisation et de reporting environnemental, de marchés publics verts et de désinvestissement des fonds municipaux.

C’est la raison pour laquelle nous avons invité des représentants de la Ville d’Oslo à venir présenter leur expérience et à être les « mentors » de notre atelier.