Tartu se prépare à devenir Capitale européenne de la culture 2024

La ville transforme son avenue principale afin d’accueillir les acteurs de la culture durant l'été


Le temps d’un été, la ville de Tartu en Estonie a fermé un de ses accès pour promouvoir Tartu2024, Capitale européenne de la culture. Le projet avait été mis entre les mains des acteurs de la culture : artistes, organisateurs, institutions, entrepreneurs créatifs… Impossible dès lors de ne pas penser aux nombreux projets Living Streets qui éclosent à travers toute l’Europe !

En savoir plus sur le projet Energy Cities EUKI Living Streets

Par la préservation des quatre zones vertes de la ville et la fermeture de cet accès, les bords de la rivière étaient pour la première fois facilement accessibles depuis la vieille ville. D’ordinaire, les deux sont séparés par une route à quatre voies congestionnée. La rue devenue piétonne a accueilli des centaines de personnes et offert une grande variété d’activités en extérieur de façon à promouvoir Tartu2024.

Credits: Evelin Lumi , Tartu2024

Des installations de couleur rouge s’y sont ainsi multipliées : des chaises, des hamacs, une piscine, avec des expositions et trois cafés, lesquels sont devenus très populaires et ont redynamisé les quais. Cette transformation a été l’occasion d’offrir des activités variées, tels des concerts, des jeux collectifs, des espaces détente et des expositions en extérieur. Parmi ces dernières, Food Forever Project évoquait le lien entre l’alimentation, un avenir vert et la société. Tout a été conçu dans le respect des restrictions relatives à la Covid-19, avec une distance de sécurité de 2 mètres, mise en place grâce à une planification et une conception attentives des espaces pour s’asseoir.

Les skaters locaux ont créé un skatepark près du parc municipal. Une autre exposition, « Invisible Sun » par Bobby Sager, y a été installée temporairement et se prolongera jusqu’à l’ouverture de la nouvelle bibliothèque et du nouveau musée dans le même espace. Certaines parties du parc sont restées intactes afin de permettre l’étude de la végétation. 

Credits: Foodsharing Tartu

Entre le parc et la zone piétonne, un lieu de partage culinaire « Toidujagamiskapp » a été aménagé, afin de réduire le gâchis alimentaire. Les visiteurs pouvaient laisser de la nourriture dans un réfrigérateur public où de l’eau potable était mise à disposition gratuitement.

Pour tout savoir de Tartu2024, rendez-vous sur le site officiel

À propos

Auteur

Axelle Gallerand

Date de publication

08 septembre 2021