Le projet Living Streets vise à aider les habitants à transformer leurs rues temporairement  pour en faire le lieu durable dont ils ont toujours rêvé. Il est le fruit d’un projet pilote lancé par la ville de  Gand. En 2012, cette dernière a demandé à un groupe de citoyens, d’entrepreneurs et de fonctionnaires d’imaginer un avenir durable pour leur ville. Leur vision a ensuite été intégrée dans son programme pour le futur : un ensemble de zones sans voiture construit autour de places, avec des voies dédiées pour les vélos, des transports en commun, et des voisins discutant dans la rue. Le groupe a pris conscience qu’une simple vision ne suffirait pas à changer le monde. Pour la concrétiser, ils ont lancé des expériences concrètes, Living Streets (« Leefstraat »), et ont voulu faire de leurs rêves une réalité.

En se fondant sur l’expérience acquise par Living Streets à Gand et les leçons apprises du projet financé par l’UE, ce nouveau projet soutiendra d’autres villes de Croatie, de Grèce et du Portugal dans le développement et la mise en place de leur concept Living Streets. À travers l’implication de parties prenantes locales et des citoyens, elles redéfiniront les dimensions socio-économiques et esthétiques des rues dans le cadre du développement urbain. Chaque rue vivante expérimente de nouvelles formes de vie urbaine, avec moins de voitures et plus d’interaction sociale, conçues par toutes les parties prenantes pour répondre aux besoins locaux. 

Principaux objectifs du projet EUKI Living Streets

  • Accroître la capacité des réseaux et des villes de Croatie, de Grèce et du Portugal à impliquer leurs citoyens et à agir sur les questions énergétiques ;
  • Expérimenter sur le terrain à travers la mise en œuvre de Living Streets, pendant laquelle des rues choisies seront interdites temporairement aux voitures pour une durée de 1 à 2 mois et les citoyens pourront alors goûter à une vie sans voiture ;
  • Avoir un impact sur l’aménagement local et les politiques de mobilité avec un retour pratique sur les expérimentations temporaires.

Le projet est financé par l’Initiative européenne pour le climat (EUKI), un outil de financement de projet du ministère fédéral allemand de l’Environnement, de la Protection de la nature et de la Sureté nucléaire pour une période de deux ans, de 2019 à 2021.

À propos

Programme de financement

EUKI - Initiative européenne pour le climat

Durée

2019 - 2021

Coordinateurs

Energy Cities