EUKI Living Streets

Faire des rues de nouvelles formes de vie urbaine

Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Villes

Bruxelles, Belgique

À Bruxelles, les Rues Vivantes visent à améliorer la qualité de vie dans l’espace public en se rencontrant et en ouvrant le débat entre les habitants et Bruxelles Participation sur les problèmes de rues. Dans ce cadre, les habitants sont considérés comme des experts de leurs rues. L’accent est mis non seulement sur l’interdiction d’accès des voitures à la rue, mais aussi sur la réunion et la réflexion sur les besoins de la rue, puis la co-création de la rue et la recherche de solutions créatives aux problèmes quotidiens. À ce jour, les Rues Vivantes ont été testées à Bruxelles dans plusieurs quartiers et rues de différents types. L’initiative s’appelle « Rue à vivre » ou « Leefstraat ».

En savoir plus sur l’expérience de Bruxelles

Sint Jan Nepomucenus Street, Living Streets © Municipality of Brussels

Ivanic-Grad, Croatie

Les objectifs des Rues Vivantes à Ivanić-Grad sont de préparer le terrain pour recevoir un centre-ville piétonnier, de promouvoir le vélo comme moyen de transport, de soutenir la production et la consommation locales et de développer l’économie circulaire. La municipalité a pour objectif d’attirer les jeunes à vivre à Ivanić-Grad après avoir terminé leurs études et de faire avancer les mentalités concernant l’utilisation individuelle des voitures et les modèles de consommation non durables. Pour ce faire, la municipalité est en lien avec des entreprises locales et les citoyens; et passe d’une approche descendante à une approche ascendante et co-créative.

En savoir plus sur l’expérience d’Ivanic Grad

La Rochelle, France

La Rochelle est une ville touristique sur la côte atlantique française qui vise à devenir une ville lente, ce qui signifie que 80 % des rues auront une vitesse limitée à 30 km/h dans les années à venir. Les Rues Vivantes offrent la possibilité d’expérimenter, de tester la vie sans voiture et d’imaginer une utilisation différente de l’espace public. Avec cette initiative, La Rochelle utilise le vélo comme outil principal, non seulement considéré comme un moyen de transport, mais aussi comme facteur de changement de comportement volontaire.

En savoir plus sur l’expérience de La Rochelle

Milton Keynes, Royaume Uni

Milton Keynes (MK) est une ville nouvelle qui joue le rôle de pôle régional entre Birmingham et Londres, et Oxford et Cambridge. C’est l’une des rares villes britanniques construite il y a moins de 50 ans avec une perspective de croissance. Aujourd’hui, c’est l’une des villes du Royaume-Uni dont la croissance est la plus rapide, avec une croissance démographique estimée à plus de 300 000 habitants d’ici 2025 et 500 000 d’ici 2050.

Le défi de la mise en place de Rues Vivantes dans une ville récente

À MK, la voiture est le mode de transport individuel principal, facilité par un réseau routier similaire à celui de Los Angeles. Milton Keynes dispose de peu de feux de circulation et de nombreux ronds-points, ce qui facilite la circulation dans la ville et rend la mise en place d’écomobilité plus difficile.
Cependant, il existe des pistes cyclables et des parcours pédestres de 250 km, appelés « voies rouges », totalement indépendantes de la circulation automobile. MK profite également de nombreux espaces verts et des trottoirs pour piétons.

En savoir plus sur l’expérience de La Rochelle

© Destination Milton Keynes

Rotterdam, The Netherlands

Inspirées par l’exemple de la ville de Gand, les Rues Vivantes de Rotterdam, appelées « Rues de Rêve », ont vu le jour en 2015. Elles se définissent comme des initiatives de citoyens et/ou d’organisations professionnelles pour faire de la rue, de la place ou du quartier un endroit agréable pour se rencontrer et jouer, en mettant en œuvre des mesures temporaires ou permanentes.

En savoir plus sur l’expérience de Rotterdam

© Municipality of Rotterdam

Turin, Italie

À Turin, grâce à un laboratoire vivant rassemblant des associations de citoyens et des services municipaux, les Rues Vivantes ont permis de repenser l’utilisation de l’espace public pour la piétonnisation du quartier résidentiel de Campidoglio.

Campidoglio (5 000 habitants) est un quartier principalement résidentiel et abrite également de nombreux artistes et artisans locaux, mais ce n’est pas un quartier touristique. Campidoglio se caractérise par des rues étroites, pleines de voitures.

En savoir plus sur l’expérience de Turin

Zadar, Croatia

À Zadar, les Rues Vivantes ont été organisées dans le quartier de Voštarnica, une zone abandonnée à proximité du centre-ville historique. L’objectif était de redonner vie à cet espace abandonné en le rendant aux citoyens et de faire de cette partie de la ville un point de rassemblement en organisant des manifestations artistiques et culturelles.

Rendre vie aux zones abandonnées : rendre visible la Voštarnica de demain !

La zone était laissée à l’abandon et la plupart des habitants l’évitaient. Elle n’était utilisée que pour garer des voitures sur trois grands parkings pleins toute l’année. C’est justement cet aspect que la municipalité souhaitait changer en organisant des Rues Vivantes pour montrer aux citoyens une autre image du quartier, mettant en valeur son potentiel d’accueillir d’autres activités plutôt qu’un simple parking.

En savoir plus sur l’expérience de Zadar

Gand – l’inspiration

Gand, la pionnière

À Gand, en Belgique, les Rues Vivantes ont stimulé l’imagination de centaines de citoyens et depuis 2013 sont nées plus de 50 Rues Vivantes. Certaines rues étaient tellement proches l’une de l’autre que l’on a même fini par parler de Quartiers Vivants ! Mises en place par des réseaux temporaires, les Rues Vivantes étaient utilisées comme stratégie pour aider la ville de Gand à élaborer une nouvelle politique d’écomobilité, en créant une nouvelle approche de l’espace urbain et en renforçant les liens sociaux en multipliant les interactions entre citoyens.

En savoir plus : https://livingstreet.org/

Kozijntjesstraat Ghent, reinforcing social links by multiplying interactions among citizens (spring 2014) © www.livingstreet.org
A propos de EUKI – Living Streets

Le projet Living Street a pour objectif de soutenir les habitants à transformer temporairement leurs rues en place durable dont ils ont toujours rêvées. C’est le résultat d’un projet pilote initié par la ville de Gand. En 2012, la ville a demandé à un groupe de citoyens, d’entrepreneurs et de fonctionnaires d’imaginer un avenir durable pour leur ville. Leur vision est devenue partie intégrante de leur programme pour l’avenir : un réseau de zones sans voitures construites autour des places centrales, avec des pistes cyclables, des transports publics et des voisins qui parlent dans la rue. Le groupe a réalisé que seule une vision ne changerait pas le monde. Pour que cela se produise réellement, ils ont lancé des expériences concrètes, les “Living Streets” (“Leefstraat”) et ont essayé de faire de leurs rêves une réalité.

Basé sur l’expérience acquise par le projet “Living Streets” de Gand et les leçons tirées du projet financé par l’UE Living Streets, ce nouveau projet aidera d’autres villes de Croatie, de Grèce et du Portugal à développer et à mettre en œuvre leur concept Living Streets. Grâce à l’implication des acteurs locaux et des citoyens, ils redéfiniront la dimension socio-économique et esthétique des rues dans le cadre du développement urbain. Chaque rue vivante expérimente de nouvelles formes de vie urbaine, avec moins de voitures et plus d’interaction sociale, conçues par toutes les parties prenantes et répondant aux besoins locaux.

Objectifs principaux du projet EUKI Living Streets

  • Accroître la capacité des réseaux et des villes en Croatie, Grèce et Portugal à s’engager avec leurs citoyens sur les questions énergétiques;
  • Expérimenter sur le terrain grâce à la mise en œuvre de “Living Streets” pendant laquelle certaines rues sont temporairement fermées aux voitures pendant un à deux mois et les citoyens peuvent essayer un mode de vie sans voiture
  • Avoir un impact sur les politiques locales d’aménagement du territoire et de mobilité grâce au retour d’expérience pratique des actions temporaires.

Ressources

Bientôt, vous pourrez accéder et télécharger ici les ressources liées au projet.

Header text

Header text

À propos

Programme de financement

Ce projet fait partie de l'Initiative européenne pour le climat (EUKI) du ministère fédéral allemand de l'environnement, de la protection de la nature et de la sécurité nucléaire (BMU).